aller au contenu

2001 : Des enjeux de l’État Social actif au choix de l'Insertion SocioProfessionnelle

Qu’est-ce que l’Etat social actif ? En quoi s’oppose-t-il à l’Etat social né au XIXe siècle et désormais qualifié de passif ?

Quels rapports avec le concept de « troisième voie » prôné par les néo-travaillistes anglais ?

Les politiques « actives » d’emploi belges : en quoi relèvent-elles de ce concept d’Etat social actif ? Est-ce la même idéologie qui est ici à l’œuvre ?

Quelles en sont les conséquences pour l’Insertion SocioProfessionnelle ? N’en arrive-t-on pas à un paradoxe : renforcement d’un système par des acteurs sociaux qui ont pour objectif d’en pallier les déficiences ? On pourrait se poser la question impertinente de savoir si l’existence du système n’est pas la condition de persistance du dispositif.

Telles sont les questions auxquelles la 4ème journée d’étude de la FeBISP a tenté de répondre.