aller au contenu

SOMMAIRE DE L'INSERTION 106

 .

Chers lecteurs,
En cette fin d’année 2015, le dernier numéro de L’insertion donne la parole aux stagiaires de l’Insertion SocioPofessionnelle et aux travailleurs en insertion de l’Économie Sociale d’Insertion.
Après avoir consacré les deux derniers dossiers aux travailleurs, en abordant les spécificités des différents métiers qui y sont exercés et les efforts de formation continuée rendus nécessaires par des secteurs en perpétuelles évolutions, nous terminons l’année en mettant en avant les publics qui fréquentent nos associations.
C’est évidemment pour eux que les 53 associations d’ISP et les 102 structures d’ESI bruxelloises travaillent au quotidien : pour les accompagner, les soutenir, les mettre en valeur et développer les potentiels et les compétences qu’ils ont. Mais également pour leur permettre de mieux trouver leur place dans le monde du travail en leur donnant les outils pour y accéder plus facilement et pour en comprendre davantage les logiques et le fonctionnement.
Le dossier de ce dernier numéro de 2015 leurs est donc consacré. Nous aurions pu prendre l’option d’en faire un descriptif et une analyse chiffrée. Plus de 4.500 personnes en formation ISP chaque année, plus de 15.000 personnes accompagnées par les neuf Missions Locales, plus de 1.500 personnes en insertion/formation par le travail dans les structures d’ESI, ce n’est évidemment, au niveau de la Région bruxelloise, pas négligeable.
Mais nous avons fait le choix d’aller à leur rencontre et de leurs donner la parole. Beaucoup d’acteurs de l’insertion, dont la FeBISP, parlent régulièrement des travailleurs sans emploi. Ils parlent de ce qu’ils sont, de ce qu’ils devraient être/faire pour être mieux « insérés » ou « insérables ». Mais les principaux intéressés ne sont que trop peu écoutés ou mis en avant. Si cela se fait beaucoup au sein des structures d’ISP et d’ESI, cela ne dépasse malheureusement pas assez souvent les murs de ces associations. Notre dossier est une modeste contribution à la prise
en compte de l’expression et de la sensibilité d’une petite partie d’entre eux. Elle nous semble cependant très représentative…
Enfin, en cette fi n d’année 2015, quelques mots pour parler de l’année 2016. Elle sera pour la FeBISP un peu particulière, puisque la fédération fêtera ses 20 ans d’existence. Nous vous en dévoilerons le programme en début d’année. Au-delà d’un regard sur 20 années de réflexion et d’actions collectives, ce sera aussi et surtout, l’occasion de regarder vers l’avant afin de poursuivre notre travail et notre combat pour plus de justice sociale.


Bonne lecture,


Pierre Devleeshouwer
Directeur de la FeBISP asbl