aller au contenu

Financement des ILDE et EI

L'Ordonnance du 18 mars 2004 organise les subventions des ILDE et EI. Celles-ci n'ont jamais été a hauteur du texte légal.

L'administration Bruxelles Economie Emploi a mis en ligne les condtions d'agrément et subvention des ILDE et EI. Les subventions précisés par l'Ordonnance du 18 mars 2004 sont uniquement octroyées pour l'encadrement du public-cible des ILDE et EI (voir la méthodologie des ILDE et EI). L'activité de production n'est pas subventionnée et repose sur les modèles économiques des ILDE et EI. Les services offerts aux populations les plus pauvres, ne sont pas non plus subventionnés et sont également étudiés dans les modèles économiques des ILDE et EI.

Bien que depuis le lancement du secteur, les montants octroyés à l'ESI n'ont cessé d'augmentés, ceux-ci n'ont jamais atteind 100% de ce qui était précisé par l'Ordonnance du 18 mars 2004. Au contraire, la progression du financement a été beaucoup plus lente que l'augmentation des projets. Résultat, si les montants globaux ont augmentés, les ILDE et EI ont reçu de moins en moins de subside pour effectuer leur travail.

Les EI ont également droit à un soutien pour engager du public-cible. Celui-ci non plus n'a jamais été préçu.

Les demandes générales concernant les subsides sont précisées dans le financement des OISP, ILDE et EI et sont détaillées dans la réforme de l'Ordonnance du 18 mars 2004.

Nous souhaitons que :

  • Les montants respectent les préscrits de l'Ordonnance du 18 mars 2004
  • Une stabilisation des ILDE et EI existantes
  • Une enveloppe supplémentaire pour les nouveaux projets et pour le développement des projets existants