aller au contenu

LES STAGIAIRES ISP CANDIDATS REFUGIES

En septembre 2000, suite à l'entrée en vigueur du Traité d'Amsterdam et aux conclusions du Conseil européen de Tampere, le Fonds Européen pour les Réfugiés a été créé. Cette inauguration marque un premier pas dans le développement de la solidarité financière au niveau communautaire dans les domaines de l'asile et de l'immigration.
La même année, les organismes d'insertion socioprofessionnelle OISP constatent une augmentation des candidats "réfugiés" et demandeurs d'asile dans le dispositif d'insertion socioprofessionnelle (ISP). Ils rencontrent avec elles des difficultés particulières en matière d'orientation et de mise à l'emploi.

LES OBSTACLES RENCONTRES PAR LES CANDIDATS REFUGIES ET DEMANDEURS D'ASILE

Le statut particulier des personnes réfugiées implique des problèmes administratifs, juridiques et sociaux inédits et demande parfois une prise en charge de problèmes psychologiques dus au passé douloureux de certains stagiaires. De plus, l'aide sociale ne leur étant plus octroyée durant la formation, leurs difficultés financières se renforcent.

En 2001, le groupe de travail interpelle plusieurs personnalités-clefs sur des questions techniques et législatives. La Coordination et Initiatives pour et avec les Réfugiés et Etrangers (CIRE) collabore au groupe de travail dont les travaux se déclinent en trois axes :

  • Une enquête non exhaustive mais bien échantillonnée observant l'évolution des populations, dans les centres, sous 4 statuts - candidats réfugiés, réfugiés, candidats à la régularisation, régularisés : elle se prolongera pendant plusieurs années ;
  • Une liste d'avocats et d'associations spécialisées vers lesquelles orienter les stagiaires en difficulté, un vade-mecum faisant le point sur les législations actuellement en vigueur ;
  • Des formations juridiques destinées aux accueillants et aux travailleurs devant résoudre des problèmes liés aux statuts dit plus hauts.
  • Et, à moyen terme, des plans de formation des accueillants dans le cadre du fonds de formation de la Commission paritaire 329.
  • Le groupe de travail a également interpellé des personnalités-clefs sur des questions techniques, auxquelles il a été répondu en fonction de l'évolution législative.

En 2002, la FeBISP participe au groupe de travail (GT) du Centre pour l'Egalité des chances sur la problématique des "réfugiés" afin d'interpeller les autorités politiques.

POUR EN SAVOIR PLUS...

Les candidats réfugiés et la formation. Compte-rendu du dernier « Midi de la FeBISP », INSERTION N°6,  FEVRIER 1999