aller au contenu
01/04/2017

Vernissage de l'exposition A Corps Perdu chez Amazone

Ce 25 septembre débutait l'exposition A Corps Perdu, regroupant des oeuvres de Ophélie Longuepée, Marie Mons, Elodie Claus, Laurence Dufay et Lissa Gasparotto.

Cette exposition se déroulait dans le cadre de la quatrième édition d'Art’mazone.

Ophélie Longuepée, Marie Mons, Elodie Claus, Laurence Dufay et Lissa Gasparotto proposent une balade autour du corps et de sa représentation.
Qu’est-ce que le corps pour nous ? Que représente-t-il et quelle importance a-t-il dans notre société ? Les artistes posent un regard sur sa représentation et jouent avec le corps jusque dans ces déformations.


Tout au long de l'exposition "A Corps Perdu", le jardin d'Amazone accueillera la sculpture "Clitoriz soufflé" de l'artiste belge Laurence Dufaÿ. La sculpture, faite de mousse expansive, mesure environ 2 mètres et demi.
«Présenté comme un objet mystère à sortir de l’invisibilité, cette pièce souhaite dénoncer l’«excision intellectuelle», dévoilée par Odile Buisson, gynécologue parisienne. L’aspect « monstrueux » de ma pièce évoque la peur du plaisir féminin. La sculpture s’impose en effet de manière ludique par sa taille et sa texture exubérante», explique l’artiste qui souhaite faire mieux connaitre cet organe.


L'exposition est visible jusqu'au 12 décembre.