aller au contenu

Économie Sociale d'Insertion

L’Economie Sociale d’Insertion (ESI) fournit une formation et une expérience professionnelle dans les secteurs porteurs d’emploi pour les personnes peu qualifiées.

Plus de 100 projets créent de l’emploi et forment annuellement près de 1600 travailleurs en transition dans une dizaine de secteurs d’activités : HoReCA, construction, évènement, aides à la personne, etc. L'administration Bruxelles Economie Emploi, en charge de cette matière, a édité un guide pratique pour l'agrément ILDE/EI et l'Agence-conseil de la FeBISP peut vous soutenir à concrétiser votre projet. Actiris décrit également le travail des ILDE/EI dans l'Inventaire des mesures d'aide à l'emploi qu'il publie annuellement.

Former, créer de l'emploi pour les Bruxellois peu qualifiés et offrir des services à tous les Bruxellois

Le chômage structurel frappe plus particulièrement les personnes sans qualification et l’enlisement dans le chômage s’accentue avec la durée de celui-ci (chiffres sur Observatoire bruxellois de l'Emploi). Les organismes d’Economie Sociale d’Insertion ont comme objectif d’intégrer dans le marché du travail et dans la société en générale, des personnes qui en sont largement exclues en offrant de :

  1. Former les personnes peu qualifiées afin de faciliter leur insertion dans le marché de l’emploi.
  2. Créer de l’emploi pour les bruxellois peu qualifiés afin de les sortir du chômage.
  3. Fournir des services aux Bruxellois.

Les organismes d’ESI allient la formation professionnelle et la production d’un bien ou la fourniture d’un service.

ILDE ou EI

La base législative de l’ESI est l’Ordonnance du 18 mars 2004 qui distingue deux types d’agrément :

  1. Les Initiatives Locales de Développement de l’Emploi (ILDE) qui représentent environs 80% du secteur et sont des ASBL.
  2. Les Entreprises d’Insertion (EI) qui sont des sociétés commerciales.

Les agréments sont émis par le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale pour une durée de 4 ans renouvelables et permet l’octroi de subside destiné à l’encadrement du public-cible des ILDE et EI. L'administration Bruxelles Economie Emploi a mis en ligne les condtions d'agrément et subvention des ILDE et EI.

Vous voulez en savoir plus sur les différences entre ILDE et EI ?

L'ESI en quelques chiffres et types de secteurs

Les structures ont des tailles différentes allant de 1 à environ 63 travailleurs en transition dans les EI et 80 dans les ILDE.

La moyenne en EI est de 16 travailleurs en transition et la médiane de 9. En ILDE, la moyenne est de 14 travailleurs en transition et la médiane est de 10.

Les activités les plus représentées dans les EI sont les aides-ménagères, les aides à domicile, les Titres-services avec 36%. La logistique, le déménagement et la manutention totalisent 14%.

Pour les ILDE, l’HoReCA vient en premier avec 17% suivi par les aides-ménagères, aides à domicile et Titres-services avec 12%.

Accompagnement adapté et objectifs individualisés

La formation des adultes repose sur un accompagnement adapté impliquant des objectifs individualisés. La méthodologie des ILDE et EI repose sur trois piliers :

  • L’encadrement psychosocial des travailleurs en insertion.
  • La formation de ces travailleurs en situation de travail par leur participation à la production d’un bien ou la fourniture d’un services (ex : confection de vêtements, service traiteur, etc.).
  • La préparation à la poursuite d’un projet professionnel ou la transition vers l'emploi.