aller au contenu

SOMMAIRE DE L'INSERTION 100

Pour son centième anniversaire, le magazine L'insertion partira de ses débuts, en 1999, pour revenir sur les grands moments relatés tout au long de ces 100 numéros. Focus ensuite sur le présent avec une immersion au sein de cinq associations membres de la FeBISP. Vous partirez à la rencontre des stagiaires de FIJ, du Piment et de la Mission Locale de Schaerbeek ainsi que des travailleurs en insertion de l'ILDE de l'ASBL Boulot, les petits boulots de Boulot. Enfin, ce numéro vous fera faire un bond dans le futur pour se retrouver en 2039...

 .

Il était une fois au pays du 100,

Cent complexes mais sans limite, des centaines de mots amoncelés, entortillés, écrits, réécrits, lus et relus, formant des sentiers durant des années. Parfois sans bruit, parfois cent tours autour du pot. Parfois s'endormir, parfois cent fois recommencer, parfois sans rire, parfois s'enfuir, parfois sans changer, parfois faire les cent
pas, parfois agir de sang-froid. Parfois semblable, parfois sans sens, parfois sans-gêne, parfois sans suite.
Parfois sans.

Et puis, soudain, un fruit. Inattendu, inespéré. Hors de la portée de l'espoir, une fleur debout. Sans hésiter. Sans tourner autour du pot. Sans fuir. Sans tir. Qui trace cent chemins, cent fuites. S'en passé, sans présent, cent futurs. Sans foi, cent lois. Continuer sans fléchir.
Sempiternellement.
Souvent faire sens.

Ce n'est pas sans soucis, ni sans (se) censurer. Sans susurrer, sans hurler. Mais ne pas céder. A cent contre un. Rester à cent pour cent pendant cent sept ans et ne pas virer à cent
quatre-vingts degrés. Pour les sans-emploi, les sans-papier, les sangs-mêlés, les sans-patrie, les sans-le-sous, les sans-abris, les sans-diplôme, les sans-futur, les sans-projet. Pour tous les sans. Car sans un mot, il ne reste que le silence. Là où, le silence vaudrait sentence.

100 mercis à tous ceux qui ont écrit, réécrit, coordonné, mis en page, photographié, interviewé, cherché un autre mot ou un autre titre, coupé, rajouté, explosé les délais et respecté les consignes.
MERCI.

100 mercis à tous ceux qui ont lu, relu, mis sur la pile des documents à lire, lu rapidement relu lentement, lu en diagonale, regardé, photocopié, cité, distribué, exposé, corrigé, oublié sur un coin de table et retenu dans un coin de la tête.

Merci d'avoir participé à ce sensationnel défi d'amener L'insertion au pays des 100.

Pierre Devleeshouwer, directeur de la FeBISP ASBL
Tatiana Vanessa Vial Grösser, directrice adjointe de la FeBISP ASBL