aller au contenu

SOMMAIRE DE L'INSERTION 101

 .

Chers lecteurs,
L’été a été moyen, du moins du côté du temps. Par contre, il a été riche en péripéties et en activités politiques. Ne parlons pas des négociations toujours en cours pour le fédéral...
En revanche, pour les niveaux régional et communautaire, les Gouvernements sont en place et les déclarations de politique pour baliser la nouvelle législature ont été élaborées et diffusées.
Nous en ferons un bref écho avant d’y revenir plus longuement et plus concrètement dans un prochain numéro. Cependant, nous vous proposons pour le dossier de ce numéro, un des axes centraux, à la fois des priorités du nouveau Gouvernement régional bruxellois et aussi, bien évidemment, des préoccupations des secteurs de l’économie sociale d’insertion et de l’insertion socioprofessionnelle : les politiques d’emploi. Nous abordons cette thématique en trois parties : un focus historique en partant des années 1960, un regard sur les mesures actuellement en vigueur et, pour terminer, un éclairage plus prospectif. L’emploi et surtout le non-emploi restent un défi majeur pour les acteurs économiques et les acteurs politiques. Mais aussi pour tous ceux qui, au quotidien, accompagnent des travailleurs sans emploi. Pour le relever, cela implique encore plus de synergies, de concertations et de cohérences pour les acteurs de l’emploi, de la formation et de l’enseignement. À cet égard, suite à un accord de coopération, une instance d’avis bien connue en Région bruxelloise, la CCFEE, va se muer en «Bassin Enseignement-Formation-Emploi. L’insertion en a profité pour rencontrer son coordinateur, Donat Carlier. Et enfin, nous avons aussi interviewé Olivier Willocx, administrateur délégué du BECI qui représente les employeurs bruxellois. Des points de vue divers, des angles d’attaque variés pour
un même sujet. C’est la contribution de notre magazine pour alimenter le débat. Elle est dans ce cadre certainement modeste, mais si nous pensons qu’il est évidemment nécessaire d’agir plus et mieux, nous pensons également qu’il est primordial de pouvoir dépasser les solutions qui paraissent évidentes...
Nous prolongerons d’ailleurs la réflexion sur les questions d’économie et d’emploi lors de notre journée d’étude du 16 octobre prochain. Nous espérons pouvoir vous y retrouver nombreux pour réfléchir et échanger sur ces questions qui sont, et qui seront, au coeur de nos préoccupations au cours de cette législature.


Bonne lecture


Pierre Devleeshouwer
Directeur de la FeBISP asbl