aller au contenu

LE RESEAU REVES

Depuis mars 2002, la FeBISP est devenue membre du "Réseau REVES", le Réseau Européen des Villes et Région de l'Economie Sociale

Le "Réseau Européen des Villes et Région de l'Economie Sociale". REVES est le seul réseau européen qui réunit des autorités locales et des acteurs de l'économie sociale et solidaire afin de créer des partenariats stables et des politiques communes favorisant :

  • un développement local socialement soutenable;
  • l'inclusion sociale.

Créé en septembre 1997 comme association internationale sans but lucratif, le réseau a été soutenu au départ par un groupe de villes, comme Östersund (Suède) et Reggio Calabria (Italie) et par la confédération européenne des coopératives de travail associé, coopératives sociales, et entreprises participatives (CECOP).

Aujourd'hui, REVES rassemble des membres de seize pays :

  • Allemagne
  • Belgique
  • Espagne
  • Estonie
  • Finlande
  • France
  • Grèce
  • Irlande
  • Italie
  • Lusembourg
  • Lituanie
  • Maroc
  • Pologne
  • Portugal
  • Suède
  • Russie
 

LA FeBISP ET LE RESEAU REVES : BRUXELLES DANS UN RESEAU EUROPEEN

EN 2003 : COLLOQUE SUR L'EMPLOI DES TRAVAILLEURS SUBSAHARIENS EN REGION BRUXELLOISE

Dans le cadre de la participation de la FeBISP au réseau REVES, le 14 mars 2003 a eu lieu un colloque intitulé "L'emploi des travailleurs subsahariens dans la Région Bruxelles-Capitale", organisé par le réseau européen REVES et outenu par le Ministre Tomas et avec la collaboration de l'asbl Elykia Espoir.

 .

EN 2003, PARTICIPATION AU PROJET EXCI (EXCHANGE FOR INCLUSION)

EN 2003, la FeBISP a participé à un programme européen d'échanges transnationaux intitulé EXCI « Exchange for Inclusion »- échanges pour l'inclusion (sous-entendue sociale), en français. Ce projet visait à étudier si les politiques locales en vue de l'insertion par les biais du logement et de l'emploi au plan européen et national étaient en accord avec les plans européens et nationaux pour l'insertion ; comment les « bonnes pratiques » informent le NAPsincl (en français dans le texte : "National Action plans for social inclusion") et comment des initiatives locales peuvent être identifiées dans les approches stratégiques et intégrées aux niveaux local et régional.

Les principaux objectifs du projet pouvaient être résumés comme suit :

  • Etablir un cadre clair pour l'élaboration des approches locales au niveau de l'emploi et du logement par l'analyse et la définition des méthodologies ;
  • Définir les instruments pour les actions locales participatives contre l'exclusion sociale qui doivent être placés dans une stratégie apportant en même temps emploi et logement ;
  • Rechercher la stratégie de l'UE et les différents NAPincl contre la situation réelle et fournir des rétroactions et des propositions ;
  • Prendre conscience des approches existantes et de la nécessité d'approches plus holistiques ;
  • Préparer une seconde phase d'activités basée sur l'essai des résultats principaux.

EN 2004, LE PROGRAMME ECSA

Le programme de travail baptisé « ECSA » (ECSA = Exchange for Inclusion- enhancing a common strategic approach) faisait suite au programe EXCI et s'étalait sur deux ans. En 2004, le travail consistait à comparer les bonnes - et moins bonnes - pratiques en matière de lutte contre l'exclusion à l'emploi et au logement au niveau des villes et régions européennes membres de REVES. Le produit final de ce programme consistait en un carnet de revendications remis à la Commission européenne, en vue d'améliorer le travail déjà réalisé en Europe en matière de lutte contre l'exclusion sociale.

EN 2005, SUITE ET FIN DU PROGRAMME ECSA

En 2005, les participants au programme avaient décidé d'alimenter leurs réflexions par des visites de terrain. La FeBISP s'est ainsi rendue chez un membre finlandais du réseau REVES, la « Jupiter Foundation », située à Vaasa et spécialisée dans la mise au travail de chômeurs de longue durée. L'expérience a été étudiée sous l'angle des 13 principes des territoires socialement responsables.

En novembre, une conférence de clôture du programme a été organisée à Bruxelles, au cours de laquelle les principaux résultats du travail mené sur deux années ont été exposés.

POUR EN SAVOIR PLUS